Présidentielle en Guinée

Thierno dévoile son projet de société, un contrat social avec le peuple.

Le mandat présidentiel devra être un mandat de restructuration, qui permettra aux guinéens et guinéennes de pourvoir construire une démocratie moderne, forte et durable qui leur redonne espoir

Lire le memorandum complet

Qui sommes-nous ?

Notre famille politique se veut être le moteur de l’intégration guinéenne.

Elle a à sa tête un leader, un ingénieur de formation, un fonctionnaire international des Nations Unies aguerrie dans le développement durable qui aime beaucoup son pays et des membres dynamiques déterminés à conjuguer mutuellement leurs efforts et leurs expériences pour relever les nombreux défis de l’économie guinéenne.

Nous avons foi que la Guinée notre chère patrie relèvera ces défis aux yeux du monde, et pourra ainsi se hisser au ranger des pays émergeant africains. Notre équipe s’engage donc pour un processus de transformation économique soutenue dans un contexte socio-politique inclusif et institutionnel.

Quelles sont nos valeurs?

Nous plaçons les êtres humains au centre de nos convictions. En tant qu’êtres humains, nous possédons une dignité naturelle intrinsèque qui nous rend uniques. A travers sa constitution, notre mouvement – Guinée Moderne voudrait s’édifier dans l’unité et la cohésion nationale, un Etat de droit et de démocratie pluraliste, tout en promouvant la bonne gouvernance. Nous pensons donc que :

  • La liberté, droit humain central, n’est possible que si elle est combinée avec la responsabilité personnelle.
  • Les hommes et les femmes ont les mêmes droits. Ce principe doit se refléter dans toutes les politiques. Nous comptons nous entourer des femmes car nous savons compter sur leur potentiel intellectuel et leurs courages.
  • Tous les êtres humains doivent jouir de l’égalité des chances. C’est pourquoi nous veillerons à la mise en œuvre effective de cette égalité pour les personnes souffrant de handicaps.
  • Nos actions seront basées sur les principes de la justice et ont pour but de réaliser le bien commun. Nous nous engageons à poursuivre l’élimination des causes de l’inégalité et de la pauvreté.
  • Cela n’est possible que dans une société caractérisée par la cohésion sociale et par la solidarité, ce qui inclut le respect de la tradition, des associations et des domaines dans lesquels des personnes prennent des initiatives, travaillent et vivent ensemble.
  • La solidarité est une responsabilité commune: les forts doivent aider ceux qui en ont besoin, lesquels doivent à leur tour faire un effort pour améliorer leur situation dans la mesure de leurs capacités.
  • Nous avons l’obligation à l’égard des générations futures de leur donner des possibilités identiques, voire meilleures, que celles dont nous bénéficions en défendant la liberté et la démocratie, en garantissant des finances publiques solides et en préservant un environnement sain.
  • Les décisions politiques devront être prises à un niveau aussi proche que possible des citoyens; les autorités politiques ne doivent pas faire ce que les gens peuvent faire eux- mêmes, que ce soit individuellement, au sein de leur famille ou d’organisations civiques. La subsidiarité, lorsqu’elle respecte ces principes, est une valeur centrale de notre famille politique.
  • Le seul système politique qui permet le développement de ces valeurs est la démocratie pluraliste, dans laquelle les citoyens acceptent la responsabilité. Il s’agit pour nous d’instaurer un climat dans lequel la compétitivité et la liberté d’entreprendre ne sont contrebalancées par la justice sociale. Le cadre approprié à cet égard est une Guinée forte, qui apporte les meilleures réponses aux défis de notre époque.

Quels sont les défis?

La Guinée est aujourd’hui confrontée à son plus grand défi depuis une décennie. La crise financière et économique a considérablement accru le chômage et les inégalités des chances et de revenus. La croissance a marqué un net ralentissement, son taux étant inférieur à celui de la population. Le chômage, surtout celui des jeunes, a pris des proportions inquiétantes et explique en grande partie la crise morale, sociale et politique dans laquelle nous nous trouvons. Le taux de pauvreté est passé de 49,2% en 2002 à près de 55% en 2012.

De plus, une enquête menée en 2017 et publiée le 8 août dernier par State View International (SVI) révèle que les Guinéens s’appauvrissent davantage. Selon Aliou Barry, « les résultats de l’enquête portaient sur les conditions de vie des ménages où nous avons montré que 2/3 des Guinéens qualifient leurs conditions de vie de mauvaises ou de très mauvaises ».

Paralysé par son dysfonctionnement, les rivalités et les luttes intestines entre membres de l’oligarchie au pouvoir, l’Etat n’arrive plus à faire face aux responsabilités qu’exige une bonne administration.

En dépit des importants investissements réalisés dans le secteur de l’éducation, l’Etat n’a pas réussi à doter le pays d’un capital humain compétent et compétitif à l’échelle nationale et internationale. En clair, la stratégie nationale ne répond pas aux réalités.

Il faut donc un système d’éducation qui répond effectivement aux besoins de l’emploi des jeunes. C’est pourquoi, l’amélioration de l’accessibilité à une éducation de qualité, depuis l’élémentaire jusqu’à l’Université, en passant par les formations techniques et professionnelles sera une des actions prioritaires dans le projet de notre mouvement politique.

Nous instaurerons un système éducatif adaptées aux réalités guinéennes. Ce chantier de restructuration devra prendre aussi en compte le secteur de la santé publique.

  • Les jeunes mouvements favorables à la démocratie et la société civile ont besoin de notre aide à travers des politiques cohérentes et clairvoyantes. Face à tous ces défis, nous devons apporter des réponses et des actions ambitieuses, susceptibles de donner confiance aux populations guinéennes.
  • Notre famille politique doit relancer de vastes projets en s’appuyant sur nos réalisations passées. Nous sommes déterminés à le faire avec une énergie renouvelée et forts de notre attachement pour nos valeurs de base.

Quel avenir voulons-nous pour la Guinée?

Nous voulons une Guinée moderne. La Guinée devra faire l’objet d’une présence plus active et montrer un visage plus positif cours des prochaines années sur la scène internationale.

  • Pour la Guinée, la clé de l’avenir consiste à marier discipline budgétaire et promotion de la croissance durable, tout en préservant la Guinée sociale et en défendant nos idéaux, l’une des expressions les plus abouties du processus d’intégration guinéenne.
  • Pour y parvenir, nous devons moderniser nos économies, réduire la bureaucratie et renforcer la gouvernance budgétaire et économique à tous les niveaux. Nous travaillerons plus dur et plus longtemps. Nous devons tous imaginer des moyens plus intelligents d’économiser et de dépenser. En Guinée, c’est par la cohésion territoriale, économique et sociale que la solidarité est la mieux mise en pratique.
  • Le respect du travail sera au cœur de nos politiques. Nous devons stimuler l’emploi par tous les moyens possibles, avec une attention particulière pour la jeune génération actuelle et redonner espoir aux générations qui viendront.
  • Pour notre mouvement, il sera indispensable de lever les derniers obstacles à la circulation véritablement libre des personnes, des services, des marchandises et des capitaux. Nous continuerons d’œuvrer pour un commerce international plus libre et plus équitable.
  • Nous devons promouvoir la famille d’une façon qui reflète nos valeurs fondamentales, qui permette aux parents de concilier vies professionnelle et familiale et qui favorise la solidarité entre les générations.
  • La santé et le bien-être sont essentiels à notre bonheur ainsi qu’aux possibilités que nous avons de participer à la société. Ces notions ne dépendent pas seulement des biens matériels et, par conséquent, doivent rester au centre des politiques que nous mènerons : privatisation du secteur et adoption d’une stratégie de santé universelle.
  • Nous pensons que l’éducation constitue le socle du développement national. Nous devons améliorer en permanence nos systèmes d’éducation, en nous concentrant à la fois sur les connaissances et sur les compétences, et nous devons promouvoir la recherche et l’innovation en veillant à leur efficacité comme à leur utilité.
  • Nous réaffirmons les droits des minorités traditionnelles et nous protégeons nos traditions et notre héritage culturel.
  • Nous devons renforcer la libre circulation des citoyens, protéger leur sécurité, renforcer le contrôle des frontières, sur la base de la solidarité entre les États, combattre efficacement la criminalité, la corruption et améliorer la coopération entre les autorités policières et judiciaires.
  • La politique de voisinage, basée sur les valeurs africaines, est un instrument clé pour construire des relations plus étroites avec nos voisins; elle doit amener au renforcement des relations bilatérales.
  • Nous devons lutter contre le changement climatique et renforcer la biodiversité avec efficacité. En d’autres termes, nous devons non seulement travailler sans relâche à des accords internationaux contraignants, mais aussi créer des incitants favorisant l’augmentation de l’efficacité et les énergies renouvelables à travers les échanges d’émissions et une consommation plus durable en général.
  • La Guinée a besoin d’une politique énergétique commune qui garantit la sécurité énergétique, augmente l’efficacité et se révèle durable et abordable pour les consommateurs.
  • En ce qui concerne l’internet, nous avons besoin d’une politique qui trouve un bon équilibre entre la liberté d’expression et la liberté de création, d’une part, et la protection des données à caractère personnel et des droits des auteurs et des consommateurs, d’autre part. Le marché unique numérique possède le potentiel nécessaire pour créer de nouveaux emplois et rendre notre économie plus compétitive et plus dynamique.
  • Les partis politiques sont indispensables à l’avenir de notre démocratie. Nous souhaitons des partis à la fois plus proches des citoyens. Les partis devront inventer et développer les moyens grâce auxquels leurs membres et leurs électeurs pourront participer à la prise de décision. Nous sommes la famille politique la plus forte et, à ce titre, nous assumons la responsabilité de l’avenir de la Guinée, qui se trouve entre nos
    mains. Nous prenons l’engagement de veiller à ce que nos politiques conduisent à un avenir prospère, prometteur et sûr pour chacun de nos concitoyens.

Comment y parvenir ?

Le constat majeur est que l’état de dégradation sociale, politique et économique dans lequel se trouve la guinée résulte essentiellement de la mauvaise gouvernance politique.
Par conséquent, pour lui, le mandat présidentiel 2020-2025 devra être un mandat de transition, de relance économique et de réformes notamment politiques, économiques et sociales afin d’impulser une nouvelle dynamique dans le pays. Dans ce cadre, notre projet de société vise avant tout à instaurer un climat favorable à la création de richesse en vue d’une part de promouvoir l’investissement privé et la création d’emplois notamment pour les jeunes et les femmes et d’autre part pour la réduction de la pauvreté́ en assurant un revenu décent et une protection sociale à tous les guinéennes et guinéens. Ce projet de société vise également à permettre à l’Etat de disposer de ressources pour jouer pleinement son rôle en matière de protection sociale ainsi que dans les domaines particuliers de la santé et de l’éducation.

Au regard de ces aspirations et défis, cette vision est traduite en un programme ambitieux mais réalisable, basé sur cinq axes :

  • Rétablir un État respectueux des principes de la démocratie
  • Accroitre le potentiel de nos ressources humaines
  • Assurer la protection sociale et le bien être pour tous
  • Mobiliser de manière stratégique nos ressources financières
  • Dynamiser les secteurs créateurs de richesse et d’emplois

Le modèle de développement économique du projet est basé d’une part sur la rigueur de la gouvernance et d’autre part sur le partenariat public-privé, l’État s’emploiera désormais à utiliser son potentiel comme un levier pour la mobilisation par le secteur privé des ressources financières nécessaires aux investissements pertinents.

Le financement des besoins propres de l’État sera assuré d’une part par les ressources intérieures et d’autre part auprès des institutions de financement du développement ainsi que des organismes privés nationaux et internationaux de financement.

Les orientations majeures contenues dans son programme sont :

  • Les réformes politiques et administratives
  • Le nouvel État de droit
  • Le choix de la compétence comme critère de gouvernance
  • La pertinence dans le choix des investissements
  • La rigueur dans l’utilisation des ressources publiques
  • L’assainissement des régies financières
  • La réduction drastique du train de vie de l’Etat
  • La politique de diplomatie de développement
  • La valorisation de notre patrimoine touristique et culturel
  • Les actions incitant à améliorer la formalisation de l’économie
  • Le nouvel environnement générateur de dynamisme économique

Ces orientations seront désormais les atouts permettant d’accroitre les ressources intérieures et de restaurer la crédibilité de la signature de l’État guinéen pour la mobilisation significative des financements. De plus, au début du quinquennat, il sera procédé à la mobilisation rapide de ressources financières pour réduire la dette intérieure et réaliser les investissements d’extrême urgence.

Le programme politique de Thierno Diallo

C’est ici que tout commence, avec vous, mes idée je les partage pour retrouver un rêve commun

img-icon

Programme de sante

Tout le monde couvert!
Le pays a les ressources pour aider les plus démunis.

En lire plus

img-icon

Programme d'éducation

Pour aider les jeunes a relever les défis futurs, laissons leur accomplir leurs ambitions.

En lire plus

img-icon

L’égalité entre les sexes

Thierno s’engage à promouvoir l'emancipation et le respect de la femme.

En lire plus

Notre programme

Le mandat présidentiel devra être un mandat de restructuration, qui permettra aux guinéens et guinéennes de pourvoir construire une démocratie moderne, forte et durable qui leur redonne espoir.

Notre politique d’une Guinée moderne et prospère propose - une vision qui partirait des réalités quotidiennes du vécu de notre très cher concitoyen et qui apportera, nous en sommes plus que convaincus, des solutions tangibles aux aspirations et préoccupations de nos concitoyens

Télécharger

Pour supporter Thierno

Trois façon de supporter Thierno et un gouvernement juste

Rejoignez nous

Faire un don

$
Informations personnelles

Total du don : $1.00

Participer activement sur les réseaux sociaux